dimanche 21 décembre 2014

Gaufres moelleuses


Bonjour à tous !

Certains aujourd'hui commencent avec grand bonheur leurs vacances de Noël et finissent l'achat des derniers cadeaux au milieux de la foule de retardataires pendant que d'autres doivent encore bosser dur pendant quelques jours avant de profiter de la pause estival... franchement je sais pas vraiment qui à le plus de chance ! Sauf peut-être les gens en vacances et bien organisés qui ont déjà fait leur courses de Noël depuis deux mois et qui planquent leurs cadeaux de Noël dans un faux planché mais ils ne courent pas les rues ! 
Pour ma part, les cadeaux sont pliés mais je vais devoir attendre encore un peu pour les vacances et en attendant de me goinfrer de chocolat et de foie gras, j'ai décidé de me mettre à faire des gaufres pour le petit déjeuné.... 

D'ailleurs en parlant de déjeuné, pour faire une petite parenthèse "Rires et Chansons", Mr et Mme Jeuné ont un fils qui a un ami Mexicain, comment s'appelle cet ami ? Réponse à la fin de l'article ! 

Pour en revenir à nos moutons ou du moins à nos gaufres, il faut deux choses essentiels pour réussir des gaufres parfaitement moelleuses à l'intérieur et croustillantes à l'extérieur:
  •  Une bonne recette de pâte à gaufre ( tu m'étonnes !) 
  •  Et un gaufrier à l'ancienne en fonte bien lourd ! Que l'on fait chauffer directement sur le feux et pas un gaufrier électrique (il y en a des très biens, je dis pas, mais faire des gaufres avec perd tout son charme). Perso j'ai trouvé mon gaufrier en fonte dans un marché aux puces (ou plutôt mandaté ma mère de le faire) pour une somme ridicule de 5 euros. 

Ingrédients pour une douzaine de gaufres:

550 g de farine
100 g de beurre fondu
40 g de sucre en poudre
1/2 litre de lait
1/2 litre d'eau
3 œufs
1 pincée de sel
1 c à c d’arôme de vanille (ou un gousse de vanille fraîche) 

Séparez les jaunes d’œuf des blancs, et montez les blanc en neige.

Dans un récipient, mélangez la farine, le sel et le sucre. Ajoutez l'eau, les jaunes d’œufs, le beurre et battez la pâte pendant 10 min à l'aide d'un batteur électrique.

Au bout de 10 min, incorporez à la spatule, le lait à la préparation puis les blancs.

Laissez reposer la pâte 30 à 60 min au réfrigérateur avant de l'utiliser.

Pour un gaufrier en fonte:
Une fois la pâte reposée, mettre à chauffer le gaufrier directement sur le feu pendant 10 min (pour la première gaufre ensuite c'est 2 min entre chaque gaufre) en le retournant régulièrement afin qu'il soit chaud de façon homogène. A l'aide d'un pinceau, badigeonnez le gaufrier de beurre fondu (à l'intérieur évidemment) et versez la pâte dedans ( le volume de pâte dépend de la capacité de votre gaufrier).
Cuire sur le feu 3 min de chaque coté.

 Pour un gaufrier électrique:
Suivre les conseils de cuisson fournis avec votre appareil.

Quoi qu'il arrive faire des gaufres la première fois, c'est un peu comme pour les crêpes, on rate les deux premières puis les suivantes sont réussies !

A déguster rapidement pour avoir encore le coté croustillant de la gaufre accompagné d'une confiture maison ou de caramel au beurre salé , c'est divin !  Encore bonne fin d'année à tous et Joyeux Noël ! Et  bon appétit !

Ah oui la réponse ! ... Le nom de l'ami Mexicain... vous l'avez trouvé ? ... non toujours pas ?
Allez je vous le dis... c'est Rico ! car Rico est l'ami du petit des Jeuné ... Ricoré l'ami du petit déjeuné! Ok ça marche mieux avec l'accent espagnol et en roulant les R mais au moins elle est mignonne. 





samedi 13 décembre 2014

Caramel au beurre salé


Bonjour à tous,

Aujourd'hui j'ai décidé de mettre la Bretagne à l'honneur, grâce à une recette inventée en 1977 par un chocolatier de Quiberon nommé Henri Le Roux qui a eu l'idée géniale de réaliser des bonbons au caramel à base de beurre salé et c'est ainsi que le caramel au beurre salé fut inventé. Pour plus d'infos sur le sujet, je vous invite à suivre ce lien.

Personnellement, je n'envisage plus de manger des crêpes et des gaufres sans caramel au beurre salé et quand on voit à quel point il est facile de le faire à moindre coût (par rapport au prix exorbitant auquel il est vendu), on aurait tort de s'en priver !



Ingrédient pour 200g de caramel au beurre salé (un pot à confiture)

180 g de sucre
30 g de beurre salé
12 cL de crème liquide

Dans une casserole, mettre le sucre sur le feu moyen en mélangeant de temps en temps.
Dès qu'il brunit et que le sucre a totalement fondu sortez la casserole du feu.

Mettre petit à petit la crème préalablement chauffée et faire attention en la versant car la crème aura tendance à éclabousser au contact du caramel brûlant. Bien mélanger.

Remettre sur feu doux et ajouter le beurre salé en petit morceaux et bien mélanger. Cuire 5 min

S'l reste des grumeaux (plutôt du sucre cristallisé) passez le caramel au beurre salé au chinois.

Voilà c'est prêt, vous pouvez le conserver au réfrigérateur sans qu'il durcisse et éventuellement dans un placard si vous avez de quoi stériliser son récipient . Bon appétit et bon weekend  


dimanche 7 décembre 2014

Concours Terminé: Saveurs Gustatives fête ses 6 mois et Noël !


Concours terminé la gagnante est La conque d'or. Merci à tous pour votre participation. 

Salut tout le monde !

Cela fait maintenant 6 mois que ce blog existe et cela grâce à vous qui êtes toujours plus nombreux à me suivre directement sur le site ou via les différents réseaux sociaux preuves que cela intéresse les gens. Je tiens aussi à remercier plus particulièrement ma compagne qui me forme à la pâtisserie, qui goûte mes plats, mange souvent froid (à cause des photos) et qui me donne un coup de mains pour faire vivre le site sur les différents réseaux sociaux.

Pour vous remercier de cet engouement, je profite de ces fêtes de Noël pour organiser un petit concours pour tenter de gagner un lot gourmand (acheté avec mes propres deniers et non pas en partenariat) composé:

  •  D'un coffret "Autour de la truffe": avec une moutarde, une crème de champignon, une huile d'olive et un vinaigre balsamique, tous aux saveurs de truffe et bio.
  • Un assortiment de condiments sucrés: composé de chutneys de figue, mangue, abricot façon pain d'épice et de confits d'oignon et d'échalote, idéales pour accompagner le foie gras au réveillon.
Ce concours s'étalera jusqu'au 24 décembre minuit et j’essaierai, si le réveillon n'a pas raison de moi, de faire le tirage au sort le 25 sous la tutelle de Maître Maki huissier de justice pour félin

Comment participer:

1- Laissez un commentaire en bas de l'article.
2- Aimer la page Facebook: https://www.facebook.com/saveurs.gustatives?fref=ts 
3- Partager l'article sur les réseaux sociaux avec les hashtags suivants: #saveursgustatives, #concours,  @saveursgustatives 

Seul ceux qui auront rempli ces 3 critères pourront participer au tirage au sort. Bonne chance à vous



vendredi 5 décembre 2014

Petits-Beurre façon biscuit de Noël


Hello !

Ça y est le froid est bien là ! Les sapins prennent leur plus belles parures de fête et les cadeaux commencent à se planquer un peu partout dans la maison ... En somme, Noël arrive à grand pas et c'est un des moments préférés des blogueurs culinaires qui s'en donnent à cœur joie pour envoyer des recettes qui font rêver et qui inspire bon nombre d'internautes.

Pour ma part, je ne pense pas faire de grosse recette pour ce Noël car je risque de ne pas avoir vraiment le temps mais je fais quand même un petit clin d’œil à la saison en préparant des petits biscuits de Noël aux épices. 

Pour le coup, j'ai décidé de les faire sous forme de petits-beurre car j'ai l'emporte pièce qui traîne chez moi depuis au moins 2 ans et que je ne l'avais encore jamais utilisé et puis zut ! Au diable les étoiles, petits bonhommes et autre têtes de rennes en pain d'épice, j'en ferai quand j'aurai des gosses ! En attendant, le père Noël, quand il passera chez moi, il aura des petits-beurre et un verre de whisky ! Ça lui changera du lait chaud et du pain d'épice !                                                                          

petits beurre à la cannelle


Ça fait 200 ans que je suis allergique
au lactose, enfin un qui pense à moi !
De rien Père Noël ! Aller les copains, montez le son, faites chauffer les casseroles et agrafez vos bandanas rouge sur le front, ça sera un Noël Rock'n'Roll !


Ingrédients pour 50 petits-beurre:

200 g de sucre en poudre
200 g de beurre
450 g de farine
12.5 cl d'eau
2 g de sel
1/2 sachet de levure chimique
2 c à s de gingembre en poudre
2 c à s de cannelle

Dans une casserole, placez à feu doux le sucre, le beurre et l'eau et le sel. Laissez bouillir.
Quand le beurre est fondu, éteignez le feu et laissez reposer pendant 20 min en mélangeant fréquemment.

Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le gingembre et la cannelle. Ajoutez le liquide refroidi.

Travaillez la pâte d'abord à l'aide d'une cuillère puis à la main. La pâte obtenue doit être homogène.

Enveloppez la pâte dans du film alimentaire et placez la au réfrigérateur pendant 3h.

Au bout de 3h, mettez le four à préchauffer à 180°C (thermostat 6 ). Étalez la pâte au rouleau à pâtisserie de façon fine et homogène.

Coupez la pâte à l'aide d'un emporte pièce (pour moi les petits-beurre mais la recette est valable aussi pour les autres formes !). Disposez les petits-beurre sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.

Cuire 12 min. Ils doivent être plus colorés sur les bords qu'au centre.
Laisser refroidir sur une grille avant de les déguster.

Ça croque sous la dent, un vrai régal ! C'est le Père Noël qui va être content ! Aller Big up les amis et je vous souhaite de bonnes fêtes ainsi qu'un bon appétit...  

petits beurre à la cannelle

petits beurre à la cannelle


petits beurre à la cannelle





vendredi 28 novembre 2014

Poulet grillé aux petits légumes


Salut à tous, 

Cette semaine, j'ai eu mon premier poulet fermier en provenance de l'AMAP de Mérignac, il allait bien, c'était un jolie bébé de 1,4 kg et 35cm et la mère se porte très bien ! 
Enfin j'espère pour elle ...Bref
Où j'en étais moi.... ah oui ! Je vais donc recevoir un poulet tous les deux mois donc ça sera l'occasion de les préparer de différentes manières et de vous faire partager les recettes afin que vous puissiez avoir de nouvelles sources d'inspiration pour accommoder votre volaille préférée.

Mais avant d'avoir du fun, il faut maîtriser la base et commencer par savoir faire un bon poulet grillé.
Qui dit basique ne veut pas forcément dire facile comme tout ! En effet le poulet entier nécessite des soins, un temps de cuisson et une température de four adéquate afin de révéler une chaire juteuse sous une peau croustillante à souhait et libérer toutes les saveurs de la bête ! Tout un programme !


Ingrédients pour 4/6 personnes:

1 poulet de 1,4 kg
600 g de pomme de terre amandine (pas trop grosses)
2 poireaux
2 oignons 
4/6 gousses d'ail
4 échalotes 
herbes de Provence
huile d'olive
sel/poivre

Préchauffer le four à 160°C (thermostat 5/6)

Couper les pommes de terres en deux et les poireaux en tronçons de 3/4 cm. Réserver 
Ciseler les oignons et les échalotes. Réserver

Dans un grand plat, arroser le fond avec de l'huile d'olive puis disposer la bête. Utiliser l'huile du fond du plat pour badigeonner le poulet sur toute sa surface.

Ajouter de l'eau au fond du plat sur 3/cm de hauteur (ça parait beaucoup mais elle s'évapore en cours de cuisson).

Disposer les légumes au tour du poulet, ajouter les gousses d'ail en chemise (avec la peau) et  ne saupoudrez que les légumes avec les herbes de Provence et assaisonner avec le sel et le poivre.

Enfourner pendant 1h30 et arroser régulièrement le poulet avec son jus de cuisson (environ toutes les 20 min c'est parfait) pour qu'il ne sèche pas. Lors des dernières 30 min , vous pouvez saupoudrez d'herbes de Provence votre poulet.

Les Astuces :

Si votre poulet est plus gros, n'augmentez pas la température mais allonger le temps de cuisson sinon ils sera trop sec.

Eviter de piquer le poulet avec un couteau sur le blanc pour voir s'il est cuit car sinon la peau va se rétracter à cause de la chaleur. Choisissez un endroit qui ne se voit pas, sous l'aile ou derrière la cuisse c'est pas mal.

Vous pouvez aussi mettre un bouquet garni à l'intérieur du poulet pour plus de parfum.

C'est fini, normalement votre poulet doit être beau comme tout, bon ça ne vaut pas un bon poulet à la broche mais ça a le mérite de ne pas pourrir la four et d'être très bon ! Bon App !



samedi 22 novembre 2014

Oignons jaunes cuits en pâte à sel aromatisée aux herbes de Provence


Bonjour à tous,

Cette semaine c'est un peu le retour en enfance, j'ai décidé de faire de la pâte à sel ! Mais de la pâte à sel au service de la cuisine pour cuire des oignons à l'étouffée ! Mais pourquoi faire ça me direz vous ? Et bien j'ai vu ça il y a un an environ dans l'émission de Norbert et Jean où ils faisaient cuire des oignons rouges à l'étouffée dans de la pâte à sel aromatisée avec du thym et du romarin et j'ai trouvé ça tellement ludique que je me suis juré qu'un jour il faudrait que je test ça. Et paf je me suis lancé !

A la base, je ne pensais pas en faire une recette car c'était une partie de l'accompagnement d'un poulet rôti (dont je posterai la recette bientôt) mais finalement, je pense que ça mérite un post à part rien que pour le concept qui peut-être utilisé pour d'autres recettes. Cela sera donc plus facile pour vous de la retrouver sur le blog.

Pour en revenir aux deux zouaves (que j'aime bien à vrai dire), ils utilisaient des oignons rouges et des herbes fraîches alors que moi, j'ai fais avec les moyens du bord c'est à dire oignons jaunes et herbes séchées... c'était pas une recette préméditée mais un coup de sang pour m'occuper le temps de la cuisson de mon poulet ! A mon humble avis, il vaut mieux suivre leur recette car les oignons rouges caramélisent plus facilement et les herbes fraîches apportent plus de parfum que les séchées...

Élémentaire mon cher Watson !




Ingrédients pour 2 oignons: Attention la croûte ne se mange pas !!!!

2 oignons jaune (ou rouge)
350g de farine
150g de gros sel
herbes de Provence (une bonne poignée de thym et de romarin et fraîche de préférences)


Mélanger le sel, la farine et les herbes cisellées, puis verser petit à petit de l'eau pour lier le tout. Il ne faut pas que la pâte soit trop sèche (pas assez d'eau) mais qu'elle soit suffisamment élastique pour être travaillée sans être collante (trop d'eau). Si vous avez mis trop d'eau et qu'elle devient collante, rajouter de la farine.

Couper la pâte en deux morceaux.

Préchauffer le four à 180°C

Étaler au rouleau une moitié de pâte pour qu'elle fasse un demi centimètre d'épaisseur, puis déposer un oignon avec sa peau au centre de celle ci. Refermer la pâte sur l'oignon afin de former un boule parfaitement hermétique. Répéter l'opération avec le deuxième oignon.

Astuce: Comme je vous ai dis précédemment, je l'ai réalisé avec des herbes sèches et j'ai trouvé que cela manqué un peu de parfum. Pour y remédier, vous pouvez tenter de mettre un peu d'herbe à l'intérieur de la boule directement en contact avec l'oignon et pas seulement dans la pâte.

Enfourner les oignons, pendant 60 min

Attendre que ça refroidisse 5 à 10 min avant de casser la coque pour éviter de se brûler.

C'est prêt ! J'espère que cette recette vous a plu et je vous dis à la prochaine! Bon appétit ...



   

dimanche 16 novembre 2014

Houmous de betterave


Bonjour tout le monde !

Et non je ne suis pas mort, les petits monstres d'Halloween ne m'ont pas fait la peau ! Ok j'ai fais silence radio durant un peu plus de 15 jours mais les contraintes professionnelles ont pris le pas sur mes hobbys et c'est donc avec un certain regret que j'ai du vous délaisser. Le coté positif de tout cela, c'est que j'ai  pu prendre le temps de réfléchir à quelques recettes, d'en réussir comme celle qui suit et d'en foirer d'autres (comme mon premier test sur des cupcakes ... un carnage !).

Pour ce qui est de cette recette, j'ai réalisé un houmous à la betterave qui apporte une note de couleur et de parfum à cette recette traditionnelle du Proche-Orient composée essentiellement de pois chiche et de pâte de sésame  ... d'ailleurs houmous signifie pois chiche en arabe (Et oui je suis bilingue ! Je parle français et le Wikipédia !). Cette recette est très simple à réaliser mais a un temps de préparation  très variable: c'est ultra rapide si vous utilisez de la betterave déjà cuite et des pois chiches en boite et cela peut-être un peu plus long (mais meilleur) si vous cuisez la betterave et que vous utilisez des pois chiches secs. Personnellement j'ai coupé la poire en deux, j'avais une betterave crue et des pois chiches en boites, et c'était très bon ! 

Bref, je vous conseille vivement cette recette pour illuminer visuellement et gustativement vos apéritifs car tartinée sur du pain libanais, c'est un délice !


Ingrédients pour 4 personnes:

1 betterave rouge crue de 300 g environ
125 g de pois chiches
1/2 jus de citron
1 gousse d'ail
2 c à s de tahini = pâte de sésame (vous pouvez la trouver dans les grands supermarché ou à l'épicerie arabe)
1 filet d'huile d'olive
graines de sésame.



Cuire la betterave à la vapeur durant 40 à 60 min (elle doit être tendre à cœur). Laisser la refroidir et enlever la peau

Dans un mixeur ou dans un blender, Mettre tous les ingrédients sauf l'huile d'olive et les graines de sésame et mixer plusieurs fois afin que toute la pâte soit homogène et qu'il ne reste pas de gros morceaux de betterave ou de pois chiches (j'ai mixé 4 fois et il restait encore quelques petits morceaux qui ne sont pas très agréables sous la dent).

Disposer le houmous dans un plat ou un bol et ajouter un filet d'huile d'olive et saupoudrer de graines de sésame.

Voilà c'est tout ! un petit voyage culinaire mêlant un peu d'orient et d'occident pour le bonheur de vos papilles ! Bon appétit à tous ....  



jeudi 30 octobre 2014

"Chef" le film ma critique


Salut à tous ou plutôt rebonjour car deux posts de ma part dans la même journée c'est suffisamment rare pour être souligner!


Ce soir dans "Entretien avec un blogueur" je vais vous parler du film "Chef" que je viens de voir et qui vient de sortir aujourd'hui dans vos salles obscures. Cet article est plus voué à vous donner un avis objectif (qui me connaissant, ne le sera pas, bien évidemment !) sur ce film qui pourrait intéresser plus d'un gourmet. Soyez indulgent c'est ma première critique de film.


Cette comédie écrite par Jon Favreau (réalisateur de "Iron Man" et "Cowboys et Envahisseurs" qui cela dit en passant un vrai navet!), réalisé par Jon Favreau et joué par lui même (ça commence à faire beaucoup) sur le thème de cuisine a attiré mon attention ce matin quand j'ai ouvert la feuille de choux quotidienne distribuée sur le quai du tram.  Scarlette Johansson, Robert Dawney Jr et le grand Dustin Hoffman sont réunis autour de Jon Favreau pour tourner un film minimaliste sur une passion commune : la cuisine ! (casting qui a de la gueule quand même!) 


Voici le synopsis: (je vais essayer de pas trop faire dans le Wikipédia)

Le chef Carl Casper, prodige de la cuisine, mène une vie rangée de chef dans un bon restaurant. Divorcé, il essaye tant bien que mal d'apporter de l'attention à son fils de 10 ans tout en pratiquant son métier qui le passionne. Un jour sa vie bascule suite à une critique assassine d'un blogueur de renom qui provoque chez lui un pétage de plomb dont la vidéo sera relié sur tous les réseau sociaux provoquant ainsi son départ des fourneaux. Avec une réputation ruinée, sans travail et sans un sous, il décide de poursuivre sa passion dans un food truck à travers les USA et renouer avec ses deux passions: son fils et la créativité culinaire.

Mon avis :

Sur le papier, j'étais pas vraiment emballé pour voir ce film, après Cowboys et Envahisseurs ce mec a perdu toute mon estime, mais bon étant ouvert d'esprit (enfin je crois) je me suis dit :" Tant pis, au pire ce sera un gros navet et je serai plus pauvre de 9€ !!!"

Et là et bien grosse surprise ! J'ai découvert un acteur/réalisateur qui aime vraiment la bouffe et qui sait le faire ressentir, c'est simple j'avais mangé avant d'aller au ciné, et j'avais encore plus la dalle en y sortant ! Mes yeux et mes oreilles ont subitement eux une liaison direct sur mon estomac provoquant en moi une indéniable envie de manger (que j'ai finalement comblé en m'enfilant une bouteille de vin... attention l'abus d'alcool est dangereux pour la santé ... comme la télé réalité). Tout y est, du "take away" traditionnelle américain à la cuisine française en passant par la cuisine hispanique ! Ça crépite, ça dore et ça croustille tout cela sur des aires endiablées de musique cubaine et de rock qui tache.

Les 3 grosses têtes d'affiches étant cantonnées à des 2ème voir 3ème rôles, cela permet de donner une dimension moins commerciale à ce road movie qui aborde des sujets qui plairont à la fois à tous les blogueurs tel que la réputation et la communication sur le web et leurs impacts sur la vie réelle et et à la fois pour les personnes qui se questionnent sur le choix de changer de carrière professionnelle pour se lancer pleinement dans l'aventure culinaire avec les bons et les mauvais cotés du métier.
Bref un vrai bon moment pour tout amateur de cuisine, de musique cubaine et de jolis panoramas.... 

Si il ne fallait retenir qu'une phrase de ce film c'est celle ci :"J'arrive à toucher la vie des gens en cuisinant! C'est ce qui me fait avancer et j'adore ça !" 

Je sais pas vous mais moi ça me parle ! Aller bonne continuation et rendez vous pour un prochain "Entretien avec un blogueur".

Par Saveurs Gustatives
Vous pouvez aussi me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/saveurs.gustatives





mercredi 29 octobre 2014

Beignet de piments doux " façon réunionnaise"


Salut à tous,

Profitez bien de cette semaine car vous allez assister à un vrai petit miracle !

"Quoi on a trouvé un vaccin contre Ebola, le SIDA et les clowns flippants ?"

Euh... non patate ! Mieux que ça ! Je poste une recette à base de poivron ! Le légume que je déteste le plus ! C'est pas un miracle ça ?

"Ah oué ? Et comment tu sais que ta recette est bonne?"

Et bien j'en sais foutrement rien !!!! ça c'est à VOUS de me le dire !!!!

                                                         

Bon après avoir trouver un consensus avec les petits lutins que j'ai dans ma tête, je vais vous expliquer cette démarche un peu saugrenu de vouloir poster une recette que je n'ai pas aimé.

La semaine dernière, dans mon panier de légume je me suis retrouvé avec 4 piments doux type corne de bœuf et là je me suis dit: NOoOOOOOooOONNNN!!!!!!!

La semaine va être dure !!!

En effet, quand j'en ai 1 je le refile à un ami mais là avec 4 j'ai décidé de prendre mon courage à deux mains et d'en faire une recette pour vous malgré mon dégoût. Pour cela j'ai décidé de masquer le goût du poivron avec une farce à base de poulet riche en épices (et oui comme les poulets avariés sur les rôtissoires ^^) et une pâte à beignets... comme pour les beignets de poivron farci à la réunionnaise.

Bon c'est d'inspiration réunionnaise car dans la recette traditionnelle c'est plutôt du porc ou du poisson qui est utilisé et les épices ne correspondent pas tout à fait. De plus, à la Réunion, ils utilisent de la farine de pois chiche pour réaliser la pâte à beignet ce que je n'ai évidemment pas dans mon placard. Bref ça n'a plus grand chose à voir avec une recette réunionnaise....

                                                                Mais je m'en fou ^^

Ingrédients pour 4 beignets de poivron: (1 par personne)

400 g de blanc de poulet
4 poivrons corne de bœuf (jeunes de préférence)  
1 oignon
1 gousse d'ail
1 citron
persil frais 
coriandre fraiche
gingembre
une c à c de cumin
une c à c de curcuma
une c à c de 4 épices

Pour la pâte à beignet:
125 g de farine
1 c à s d'huile neutre
1/2 sachet de levure chimique
eau


Laver les piments et faites une entaille dans le sens de la longueur. 

Vider les graines si vous n'aimez pas le coté trop piquant. Réserver

Hacher finement le poulet, l'oignon et l'ail et ajouter le gingembre, le cumin, le curcuma et le 4 épices. 

Extraire les zestes du citron

Faire  revenir la préparation de viande avec les zestes dans une sauteuse avec un peu d'huile pendant 5 à 10 min. En fin de cuisson, ajouter le jus d'un demi citron et les herbes fraîches (persil et coriandre).

Farcir les piments avec la viande.

Préparer la pâte à beignet en mélangeant la farine, la levure et l'huile. Ajouter l'eau petit à petit car il faut que la pâte coule en ruban continue quand on la verse avec une cuillère. Si elle est trop diluée, elle ne collera pas au piment.

Tremper les piments dans la pâte et plongez les dans une friteuse bien chaude. Quand la pâte à beignet prends une couleur dorée/brune, sortez les beignets et disposez les sur du papier absorbant pour éliminer le maximum d'huile.

Comme vous avez pu le constater, c'est pas la recette la plus diététique du monde, mais faut savoir se faire plaisir de temps en temps ! Accompagner le beignet de piment farci d'une salade et cela fera un belle entrée ! Bon Appétit !!



A j'oubliais, si vous avez essayé cette recette, votre avis m'intéresse qu'il soit bon ou mauvais comme ça je pourrai modifier la recette si besoin est. Si vous faites une belle photo de votre plat, je suis aussi très intéressé car les miennes ne me satisfont pas ! Merci à vous et gros bisous !



                           










lundi 27 octobre 2014

Pancakes aux pommes à la New-Yorkaise


Bonjour tout le monde,

J'espère que vous allez bien, car moi je pète la forme ! Aujourd'hui, je vous donne ma recette des pancakes aux pommes granny smith, une petite variante des pancakes natures qui restent ma référence pour le goûter du dimanche après midi ( et oui je suis trop feignant pour passer 1h  à faire des crêpes, ça je le laisse à ma petite femme... mais chuuuutte ! c'est un secret !).
Cette petite variante permet d'apporter une touche sucrée et acidulée dans cette recette qui ne contient pas de sucre et elle peut être aisément déclinée avec des fruits rouges ou des bananes. Mais bon, quoi de mieux que des petits morceaux de granny-smith bien acides pour sublimer cette recette traditionnelle de... "la grande pomme"

Pour la recette de la pâte à pancakes, j'utilise celle de Jamie Oliver car après en avoir essayé une bonne dizaine, je reviens finalement toujours à celle là car c'est celle qui se rapproche le plus des pancakes que j'ai pu mangé à New-York.

pancake à la new yorkaise

Ingrédients pour 10 pancakes (10 cm de diamètre environ) :

115 g de farine
3 œufs
140 mL de lait
1 pomme granny smith
1 c à c de levure chimique
1 pincée de sel


Séparer les jaunes d’œufs des blancs, puis mélanger dans un récipient les jaunes avec la farine, la levure et le sel.

Ajouter progressivement le lait (légèrement tiède) tout en battant la préparation pour ne pas faire de grumeaux.

Monter en neige les blancs d’œufs et incorporer les à votre préparation en mélangeant le tout délicatement avec une marise.

Astuce: Laisser reposer la pâte 30 min au réfrigérateur, vos pancakes seront alors plus gonflés à la cuisson.

Couper la pomme en quarts puis en fines tranches. Recouper les tranches en petits morceaux. Réserver les

Beurrer un poêle à crêpes et faire cuire à feu doux/moyen une petite louche de pâte. Disposer des morceaux de pomme sur la face non cuite du pancake puis une fois que la couche du dessous est cuite, retourner le pancake pour terminer la cuisson de la face avec les pommes.

Astuce: Si vous désirez des pancakes plus sucrés, n'hésitez pas à faire préalablement caraméliser vos morceaux de pomme dans un peu de sucre plutôt que d'incorporer du sucre dans la pâte car comme pour les crêpes, si vous ajoutez du sucre dans la pâte, ils ont tendance à être trop rigides lorsqu'ils refroidissent.

Dans la poêle, il doit se former à la surface de la pâtes de petites bulles d'air, cela signifie que la levure à bien fait son travaille et que vos pancakes seront bien moelleux!

Déguster les pancakes encore chauds avec du miel ou du sirop d'érable accompagnés de fruits frais ! C'est tout simplement sublime ! Allez a+ et bon appétit !

pancake à la new yorkaise


lundi 20 octobre 2014

Curry de porc aux patates douces


Hello tout le monde!

Ok ça fait une semaine que je fais le mort et que je ne publie rien, mais bon il faut savoir se faire désirer pour susciter le désir ! J'en fais un peu trop là ? Ok peut-être un peu trop mais je reconnais quand ce moment il m'est compliqué de tenir une cadence de 2 recettes par semaine car je suis beaucoup pris et cela nuis fortement à mon rendement en cuisine.

Aujourd'hui le chef Robin vous propose donc un curry de porc accompagné de ses patates douces... tout un programme !

Non en faite cette recette est simple comme bonjour et reste un moyen facile d'appréhender la cuisine épicée grâce aux senteurs du curry et au goût légèrement sucré de la patate douce. Attention épicé ne signifie pas s'arracher la bouche à coup de piment car cela dénature le goût du plat, brûle la bouche et peut éventuellement, pour les âmes sensibles, faire mal à la sortie ! Non là nous parlons bien d'une recette qui ouvre les papilles à des saveurs lointaines qui vous feront voyager le temps d'un simple repas....




Ingrédients pour 4 personnes:

600g de sauté de porc
3 patates douces
2 oignons
2 tomates roma
1 gousse d'ail
1 citron vert
2 c à s de persil haché
1 c à s de coriandre fraiche haché
1 c à s de curry de Madras (ou un autre mais je préfère celui-ci)
lait de coco
huile neutre (arachide ou tournesol)
gingembre (frais ou en poudre)
piment ( en poudre ou en pâte)

Préparation de la marinade

Dans un plat creux , hacher ensemble un oignon, la gousse d'ail, la coriandre et le persil .
Ajouter le jus du citron vert, la c à s de curry, le gingembre, un pointe de piment et lier le tout avec une c à s d'huile afin d'obtenir la consistance d'une pâte.

Couper la viande en petits morceaux et laisser la mariner dans la pâte de curry 30 min au réfrigérateur.

Préparation du plat

Dans une casserole d'eau bouillante, faire cuire les patates douces avec la peau 15min environ.
Planter un couteau dans une patate pour vérifier la cuisson, elle doit être légèrement ramolli sur l'extérieur et ferme à l'intérieur. Si elles sont encore trop dure à l'intérieur, laissez les refroidir hors de l'eau sans les peler, elles finiront de cuire dans leur peau.

Émincer en petits dés les oignons et faites les revenir dans une cocotte avec un fond d'huile. Une fois qu'ils sont translucides, ajouter les dés de tomate et laisser compoter 5 min pour éliminer l'eau.
Réserver les oignons de coté.

Dans la même cocotte, faire saisir la viande avec la marinade durant 5 à 10 min puis ajouter les oignons et couvrir à raz la préparation avec de l'eau. Laisser mijoter 1h (jusqu'à qu'il n'y ai pratiquement plus d'eau).

Peler et trancher les patates douces en rondelles ou en cubes et mélanger les à la viande et continuer la cuisson 5 min.

Voilà c'est fini, servir ce plat accompagner de riz blanc ou de haricots rouges. Je vous souhaite un excellent appétit...



mercredi 8 octobre 2014

Cookies tout choco


Salut à tous,

Aujourd'hui je laisse mon tablier à ma chère compagne qui mérite autant que moi les éloges faites sur les recettes de ce blog car les recettes sucrées sont parfois les siennes ou co-réalisées avec moi.

Elle vous propose pour celle-ci une recette de cookies tout chocolat ultra gourmande ! Et croyez moi avec le nombre de tests qu'elle a réalisée sur la recette des cookies, elle gère du tonnerre ! Ils sont comme je les aime, moelleux à l'intérieur et croquants à l'extérieur. Une vrai tuerie made in USA !

Dans les ingrédients, vous trouverez de quoi faire la pâte à cookies de base que vous pouvez utiliser avec d'autres variantes de garniture (noix de pécan, amandes, raisins secs...), laissez votre imagination faire le reste.


Ingrédients pour 15 cookies:

La base
115g de beurre mou
220g de farine
150g de cassonade
1 œuf
1 c à c d’arôme de vanille
1/2 c à c de bicarbonate de sodium
1/2 c à c de levure chimique
1/2 c à c de sel

La garniture
pépites de chocolat (autant que votre gourmandise le souhaite)
50 g de noix concassées
1 c à s de cacao en poudre

Mélanger le beurre et la cassonade puis ajouter l’œuf et le cacao et battre le tout jusqu'à obtenir une préparation lisse.

Ajouter la farine, le sel, la levure, le bicarbonate, les pépites de chocolat et les noix puis mélanger bien le tout et former 15 boules.

Disposer les boules sur une plaque de four et cuire à 160°C durant 15 à 20 min (plus vers 15 min si vous préférez comme moi un cœur fondant, plus 20 min si vous les préférez plus secs comme ceux du commerce)

Attention: ne pas coller les boules les unes au autres sur la plaque sous peine d'obtenir un seul méga cookie.

Voilà les cookies sont prêt ! Et nous vous souhaitons une bonne dégustation ! Bon Appétit...



vendredi 3 octobre 2014

Caviar d'aubergine minute


Bonjour à tous,

Aujourd'hui la facilité et le gain de temps sont mis à l'honneur !

Je vous propose une recette de caviar d'aubergine facile et "rapide", idéale pour un apéritif dînatoire entre potes à tartiner sur une bonne tranche de pain.

Chacun sait que les apéritifs dînatoires sont de vrais calvaires du point de vue de l'organisation. On veut toujours préparer un million de petites choses et on commence toujours à préparer ça à 18h alors que les convives arrivent à 20h et l'on fini par se rendre compte (souvent trop tard) que faire des vérines, des feuilletés, des dips.... et bien ça prend un temps fou ! Evidemment les invités arrivent, s'installent et commencent à boire l'apéro alors que vous êtes encore dans la cuisine qui ressemble à un champ de bataille digne d'une 3ème guerre mondiale ! Bref c'est pas agréable du tout !

Heureusement pour vous, le 5ème régiment d'infanterie de Saveurs Gustatives est là pour vous filer un coup de pouce grâce à son arme d'organisation massive (le caviar d'aubergine) qui vous libérera 50 précieuses minutes durant lesquelles votre seul mission sera de vous occuper de vous ou du reste de vos plats.... Bon ok ! c'est que 50 min mais c'est déjà ça ! 


Aller en avant mauvaises troupes !  Tous en rang ! C'est parti pour la recette ! Une, deux, une, deux...! 

Ingrédients pour 300g/400g de caviar d'aubergine: (environ un gros bol)

2 aubergines moyennes
1 gousse d'ail
1 demi jus de citron
huile d'olive
piment d'Espelette
sel et poivre

Couper les aubergines en deux dans le sens de la longueur.

Entailler profondément la chair de l'aubergine afin de réaliser des stries croisées sans couper la peaux .

Arroser la chair des aubergines avec l'huile d'olive (pas trop non plus car l'aubergine absorbe vite l'huile), saler, poivrer et saupoudrer de piment d'Espelette.

Emincer finement la gousse d'ail et disposer la moitié de la gousse par aubergine (sur une des deux moitiés pour être plus clair).





Rassembler les deux moitiés d'aubergine et rouler la entièrement reconstituée dans une grande feuille d'aluminium, et faites de même pour la seconde. Cuire au four à 180°C pendant 50 min. 

Pas la peine de surveiller c'est magique!


Une fois la cuisson terminée, retirer les aubergines de l'alu et séparer la chair de la peau à l'aide d'une fourchette.

Disposer la chair sur une planche à découper et hacher la finement avec un couteau.

Passer le caviar au chinois pour éliminer l'excédant de jus de cuisson, puis ajouter le jus de citron à convenance. Voilà c'est prêt !


Repos soldat ! Vous avez bien mérité l'accès à la mess des officiers ! La compagnie vous souhaite un bon appétit !



jeudi 25 septembre 2014

Croquetas de Vitelottas ou Croquettes de vitelottes au fromage


Hello la compagnie !

Ça y est nous y sommes ! L'automne est bien là ! Les températures baisses, les feuilles des arbres se parent de couleurs orangées et le rhume vous attend, tapis dans l'ombre, prêt à se jeter sur vous dès que vous serez le plus vulnérable ( à le fourbe, il m'a sauté sur le râble alors que je partais au boulot en T-shirt alors qu'il faisait 18°C ! .... et oui mon grand c'est plus l'été ! Fini les matinées à 25°C dès 8h du mat ! )...bref l'été commence déjà à me manquer.

Mais bon il y reste encore plein de soirées tapas pour se remémorer les bons souvenirs estivaux et se donner un peu de baume au cœur ! Alors vive la cuisine ! Et pourquoi ne pas revisiter un des tapas les plus connus de la cuisine espagnole: Les Croquetas, qui sont le plus souvent garnies de morue, de fromage ou de jambon.

En effet, cette semaine dans mon panier de l'AMAP, j'ai gentillement eu droit à 1 kg de pomme de terre vitelotte et l'idée n'a fait qu'un tour dans ma tête : "Faire des croquettes qui cacheraient cette belle couleur violette jusqu'au moment de la dégustation, effet de surprise garantie! ". Comble du comble, en plus d'être belles, elles étaient trop bonnes ! Donc n'hésitez pas un seul instant, allez y ! 

Aller, suivez le guide !

PS: Le nom à consonance hispanique "Croquetas de Vitelottas" est une pure invention, je ne parle pas un mot d'espagnol !



Ingrédients pour 30 boules (environ 4 cm de diamètre):

1 kg de pomme de terre Vitelotte
15 g de beurre
50 g de fromage rappé
10 biscottes
2 œufs
persil frais (à convenance)
coriandre fraîche (à convenance)
farine
sel/poivre

Faites cuire les vitelottes avec leur peau 25 min dans de l'eau bouillante salée. Une fois cuites, peler les patates et écrasez les pour en faire de la purée. Ajoutez le beurre fondu, le fromage, le persil, la coriandre et assaisonnez. Mélanger bien le tout et laissez refroidir (le temps que la purée prenne en masse, environ 30 min).

Astuce: Vous pouvez prendre du fromage qui a un peu plus de caractère tel que le beaufort ça doit être encore plus gourmand. De plus faites attention à la quantité de coriandre si vous ne voulez pas que vos croquettes aient un goût de liquide vaisselle. J'ai mis 2 fois moins de coriandre que de persil.

Dans 3 plats différents , disposez la farine , les œufs battus en omelette et les biscottes réduites en poudre pour faire de la chapelure.

Formez des boules de purée dans le creux de la main puis passez les dans la farine puis dans les œufs et pour finir dans la chapelure.

Faites frire les boules dans une friteuse ou bien dans une casserole avec un bon fond d'huile chaude jusqu'à obtention d'une belle couleur dorée puis mettez les boules sur du papier absorbant pour éliminer l'excédant d'huile.



 Déguster immédiatement pour avoir tout le fondant du fromage ! Bon appétit ....


dimanche 21 septembre 2014

Domaine Lou Fréjau blanc 2013


Aillant vécu à 70km de Châteauneuf du Pape les deux tiers de ma vie, je ne pouvais qu'aimer les vins de Châteauneuf ! Des rouges puissants, forts avec des goûts caractéristiques qui ont fait la renommé de ce petit périmètre viticole  (2 vins classés parmi le top 10 mondial selon "Wine Spectator" pour une superficie 36 fois plus petite que le vignoble bordelais).

Quel fut ma surprise quand un couple d'amis de la région est venu me rendre visite à Bordeaux les bras chargés de deux bouteilles de Châteauneuf du Pape ! Merci les copains que de souvenir ! ... Mais, il y a une bouteille de rouge et... une de blanc ! Ils font du blanc aussi ? Bon ben va falloir goûter ça !




Fiche technique:

Millésime: 2013
Cépages: Clairette 55%, Bourboulenc 18%, Grenache 18%, Roussane 6% et Picardan 3%
Degrés: 13,5%
Vin Bio
Adresse de la propriété: www.domaineloufrejou.com
Accord Met-vin: Coquillages

Avis:

Agréablement surpris car je n'ai pas l'habitude de boire des vin aussi sec et "peu fruité" dans le sud/sud-est de la France qui produit en général des blancs bien fruités . J'y ai trouvé un parfum se rapprochant assez des entre deux mer ( c'est pour cela que je le conseil avec des coquillages) bien qu'il soit légèrement plus fruité, il garde beaucoup de notes florales.
Vin très frais, vraiment agréable au nez comme dans la bouche.

Une très belle découverte, à tester

mercredi 17 septembre 2014

Boeuf Luc Lac


Hello à vous jeunes damoiseaux et damoiselles !

Aujourd'hui je reviens à mon premier amour, la cuisine asiatique ! Je pense que c'est ma cuisine préférée ! Thaï, Viet, Balinaise, Japonaise, c'est simple, je les aimes toutes et je n'ai qu'une envie; Aller dans ces beaux pays pour simplement apprendre à cuisiner les VRAIS cuisines asiatiques en regardant les gens préparer dans la rue et en vagabondant dans les marchés locaux pleins de couleurs et de saveurs qui me sont presque ou totalement inconnues.

Comment dire, quand je rentre dans un restaurant asiatique, je suis un peu comme un gosse de 10 ans devant ses paquets de Noël au beaux milieu de toute sa famille;
Imaginez deux secondes .... Le plat arrive devant moi tel un gros paquet cadeaux qui brille de milles feux... je le déballe à l'aide de ma fourchette en me demandant si ce n'est pas la super console dont j'ai toujours rêvé... et là! Fin du suspense! je glisse la première bouchée dans ma bouche tel l'ouverture final du paquet cadeau! Et...je découvre à mon grand regret que c'est encore un pull tricoté par mamie avec cette satanée laine qui gratte ! Merci MAMIE. Et oui ! Les restos asiatiques sont souvent comme les cadeaux de Noël de mamie, ils se ressemblent bien souvent tous et proposent en général la même cuisine uniformisée aux goût des occidentaux. Donc si vous trouvez que le porc au caramel du " dragon d'or " est bon mais pas vraiment différent  de celui du "mékong" c'est que vous n'êtes jamais aller dans un vrai restaurant vietnamien.
Heureusement qu'il y a quand même de bonnes adresses qui vous scotch au plafond dès la première bouchée et qui vous donnent l'envie de découvrir toujours plus de nouvelles saveurs! Celles là il faut les garder précieusement !

Bref, tout ça pour dire que je sais pas exactement orthographier " Boeuf Luc Lac" mais que j'adore ça  et que je souhaite aujourd'hui vous en faire partager ! Alors oui ce n'est pas la recette traditionnelle du Boeuf Luc Lac mais cette recette est facile à faire et ne demande pas trop d'ingrédients exotiques hyper compliqués à dénicher ( sauf peut-être le basilic thaï que l'on ne trouve pas partout) et qui vous ravira les papilles.


Ingrédients pour 4 personnes :


4 steaks de bœuf
800g de riz basmati ou thaï
20 cl de coulis de tomate
1 gros oignon jaune
6 c à s de sauce soja salée
2 c à s de sauce tamari (sauce soja japonaise) on en trouve en grande surface
1 c à s de nuöc mam
2 c à c de sucre
1 c à s de graine de sésame
2 tomates
basilic thaï (avec parcimonie car cela donne beaucoup de gout)
1 gousse d'ail
sel poivre
oignons frits (optionnel)
cacahuètes pilées (optionnel)

Préparation de la marinade la veille:

Dans un plat, préparez la marinade en mélangeant la sauce soja, le tamari, le sucre, l'ail haché les graines de sésame et le basilic ciselé.
Tranchez les steaks en fines lamelles de 0,5cm d'épaisseur.
Laissez mariner les tranches de bœuf pendant 12 à 24h au réfrigérateur.

Le jour même:

Émincez l'oignon et faites revenir les morceaux dans un peu d'huile. Une fois qu'ils sont bien translucides, coupez le feu et réservez les.

Rincez 2 à 3 fois le riz à l'eau froide pour enlever l'amidon et faites le cuire dans l'eau le temps indiqué par le fournisseur.
Une fois cuit et égoutté, versez le riz dans une poêle et faites le revenir 5 min avec le concentré de tomate, les oignons et le nuöc mam et poivrez.

Dans un wok ou une sauteuse bien chaude, faites cuire les lamelles de viande 2 min pour quelles ne sèchent pas trop. Gardez le jus de cuisson pour arroser le riz

Servir les assiettes avec du riz et du bœuf agrémentées de tranches de tomates fraîches . Saupoudrez la viande avec les cacahuètes pilées et le riz avec des oignons frits pour apporter du croquant.

Astuce: Normalement, le plat doit être aussi servi avec de la salade et/ou des concombres et des oignons rouge aigre-doux. Pour faire les oignons aigre-doux, faites mariner la veille les oignons coupés en lamelles dans un mélange de vinaigre de riz et de jus de citron.

Voilà cette recette est fini, et je vous remercie d'être de plus en plus nombreux à me suivre dans mon petit monde culinaire alors à la prochaine et Bon App !





dimanche 14 septembre 2014

Tarte Amandine aux poires


Coucou tout le monde !

Ce weekend, comme  beaucoup de weekend, c'est pâtisserie ! Et oui ! Qui a le temps de faire de la pâtisserie en semaine ? Personne ! Sortir la balance, peser, mesurer, fouetter, pétrir, enfourner, surveiller...( on continu ?) alors qu'on rentre exténué d'une journée bien remplie par le travail, les embouteillages, faire la lessive, s'occuper des devoirs de son môme qui vous ramène sa première sale note de l'année ou encore faire prendre le bain à son nouveau né ( petite dédicace aux copains...) pour au final être épuisé et s'avaler un plat de pâtes au beurre avec des steaks hachés décongelés devant un épisode de "Joséphine ange gardien"!

Bon ok je vous l'accorde, le tableau que je dresse est un peu dramatique, personne ne devrait subir Joséphine mais je suis sûre que pour le reste, bien des personnes s'y reconnaîtront et moi y compris !

Il n’empêche, j'aime le weekend car je peux enfin prendre le temps de faire de la pâtisserie, et en ce mois de septembre les poires sont exquises donc ce weekend, j'ai décidé de vous préparer une tarte amandine aux poires. Comme vous l'aurez bien compris, cette recette est composée essentiellement d'amandes en poudre (Ah bon???) et de poires donc les allergiques aux fruits à coque feraient mieux de passer leur chemin s'ils ne veulent pas finir comme un Bibendum Michelin !

Pour cette recette, j'ai utilisé une pâte brisé achetée directement dans le commerce (Bou !!!!) car j'avais pas le temps de faire décongeler la pâte sablée que j'avais faite, mais je vous conseille d'utiliser une pâte sablée c'est encore meilleur.


Ingrédients pour une tarte de 6 à 8 personnes:

1 pâte brisée ou sablée c'est au choix
2 poires
85g de sucre
20g de farine
20g de maïzena
100g de poudre d'amandes
100g de beurre
30g d'amandes effilées
3 jaunes d’œufs
1 c à c d'amande amer

Ramollir le beurre afin d'obtenir une pommade puis incorporez le au sucre, puis ajoutez les jaunes d’œufs, la farine, la maïzena, la poudre d'amande et ajoutez l'amande amer.

Homogénéisez bien le tout et versez le dans votre fond de tarte.

Coupez les poires en deux puis coupez chaque demi poire en fines tranches.
Disposez les tranches de poires sur votre préparation et saupoudrez votre tarte avec les amandes effilées.

Faites cuire au four 30 min à 180°C

C'est fini ! Vous obtiendrez une jolie tarte à mi chemin entre la tarte aux poires classique et la galette des rois à la frangipane... un délice ! Je vous souhaite un bon appétit et je vous dis à bientôt




mercredi 10 septembre 2014

Tour Bouscassé 2009



Fiche Technique:

Cépages: 40% Tannat, 35% Cabernet Sauvignon, 25% Cabernet Franc
Degrés: 14,5%
Accord-Mets: Viandes rouge

Avis: 

Vin assez fort en goût, mais très parfumé avec des senteurs de fruits rouge.
Personnellement, je l'ai trouvé très agréable à boire et il accompagne à merveille les viandes rouge tel que les tournedos ainsi que le fromage. C'est une bonne bouteille pour un prix correct à boire dès à présent.

Environ 10€ la bouteille à Carrefour.


lundi 8 septembre 2014

Tournedos aux palourdes sauce wasabi et compoté d'oignon au Madiran


Salut tout le monde,

Cette semaine dans le cadre du concours de recette de cuisine Toque en Madiran qui propose cette année un challenge sur le thème "Entre terre et mer" je vous ai préparé un petit plat de ma création mêlant à la fois les produits de la mer et ceux de la terre.
A vrai dire je suis resté un peu perplexe quant à l'idée de faire une recette mêlant viande et produit de la mer car hormis avoir déjà préparer un plat à base de lotte et de chorizo, ma culture de ce type de cuisine est assez limitée. Pour cette recette je suis donc parti sur deux produits que j'adore: la belle pièce de bœuf, riche, gourmande, juteuse et les palourdes qui sont plutôt délicates, parfumées et iodées.

Le vrai challenge pour moi était donc de trouver une histoire à raconter et surtout un lien entre les deux produits. Quelle saveur permettra de lier le tout afin de faire ressortir la quintessence du goût de ces deux aliments ? La réponse, je l'ai trouvé à l'autre bout du monde dans le wasabi ! En effet, cette petite moutarde verte japonaise qui accompagne traditionnellement les sushis peut se marier à merveille avec la viande et le poisson.

Le tout accompagné d'un confit d'oignon aux figues et au Madiran qui apporte une touche de douceur et nous obtenons une jolie recette aux saveurs équilibrées et peu communes.


Ingrédients pour 2 personnes:

Pour les tournedos       Pour les palourdes                                      Pour la compoté d'oignon

2 tournedos                  2 douzaines de palourdes lavées                1 oignon
beurre                           15 cl crème fraîche                                    2 figues
sel/poivre                     1 gousse d'ail hachée                                  1 verre de vin rouge (Madiran)
                                      beurre                                                        beurre
                                     1 c à c de wasabi
                                     ciboulette  
                                     persil
                                   
                                   

Préparation du confit d'oignon:

Émincez un oignon, puis faites le fondre à feu doux 10 min dans une poêle avec 5g beurre.
Une fois les oignons bien translucides, ajoutez la chaire d'une figue et mélangez bien, et laissez cuire 2 min. Déglacez les oignons avec le vin et laissez réduire à feu doux jusqu'à que le liquide soit totalement évaporé. Réservez les de coté.

Préparation de la sauce:

Dans une casserole, faire fondre 5g de beurre puis ajoutez la crème fraîche et le wasabi et mélanger jusqu'à épaississement. Attention le wasabi ça arrache et le but dans cette recette et d'apporter le goût mais pas le coté piquant donc s'il faut, ajoutez la cuillère petit à petit en goûtant au fur et à mesure.
Réserver la sauce.

Pour les tournedos:

Faites fondre du beurre dans une poêle, puis déposez les tournedos. Faire cuire 5 min de chaque coté. Finir la cuisson au four à 160°C pendant 5 min.
Coupez une figue en quart et faites la rôtir dans le jus de la poêle 1 min sur chaque face. Réservez vos quarts pour le dressage. 


Pour les palourdes:

Dans une grande cocotte, faites fondre 10 g de beurre et faites revenir l'ail haché dedans (attention l'ail doit être coloré mais pas cramé). Ajoutez les palourdes et faites les cuire dans le beurre en remuant sans cesse durant 5 min, puis ajoutez 10 cl d'eau et couvrir. Laissez cuire 3 min, la vapeur générée va ouvrir les palourdes.
Ajoutez la sauce au wasabi, mélangez et faites cuire le tout pendant 2 min puis retirez les palourdes.


Ciselez  la ciboulette et le persil et ajoutez les au jus de cuisson des palourdes.
Faites réduire la sauce au wasabi et jus de palourde afin de l'épaissir. Le jus de palourde va diluer le goût du wasabi donc vous pouvez en rajouter si vous ne le sentez pas assez.

Dressez dans l'assiette le tournedos sur un lit de sauce accompagné des palourdes et de la compoté d'oignon avec un quart de figue rôti. Accompagnez le tout d'un bon verre de Madiran "Tour Bouscassé" 2009

 J'espère que cette recette vous plaira, car moi j'ai pris un réel pied à la faire et à la déguster ! Je vous souhaite un bon appétit !







LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...