jeudi 25 septembre 2014

Croquetas de Vitelottas ou Croquettes de vitelottes au fromage


Hello la compagnie !

Ça y est nous y sommes ! L'automne est bien là ! Les températures baisses, les feuilles des arbres se parent de couleurs orangées et le rhume vous attend, tapis dans l'ombre, prêt à se jeter sur vous dès que vous serez le plus vulnérable ( à le fourbe, il m'a sauté sur le râble alors que je partais au boulot en T-shirt alors qu'il faisait 18°C ! .... et oui mon grand c'est plus l'été ! Fini les matinées à 25°C dès 8h du mat ! )...bref l'été commence déjà à me manquer.

Mais bon il y reste encore plein de soirées tapas pour se remémorer les bons souvenirs estivaux et se donner un peu de baume au cœur ! Alors vive la cuisine ! Et pourquoi ne pas revisiter un des tapas les plus connus de la cuisine espagnole: Les Croquetas, qui sont le plus souvent garnies de morue, de fromage ou de jambon.

En effet, cette semaine dans mon panier de l'AMAP, j'ai gentillement eu droit à 1 kg de pomme de terre vitelotte et l'idée n'a fait qu'un tour dans ma tête : "Faire des croquettes qui cacheraient cette belle couleur violette jusqu'au moment de la dégustation, effet de surprise garantie! ". Comble du comble, en plus d'être belles, elles étaient trop bonnes ! Donc n'hésitez pas un seul instant, allez y ! 

Aller, suivez le guide !

PS: Le nom à consonance hispanique "Croquetas de Vitelottas" est une pure invention, je ne parle pas un mot d'espagnol !



Ingrédients pour 30 boules (environ 4 cm de diamètre):

1 kg de pomme de terre Vitelotte
15 g de beurre
50 g de fromage rappé
10 biscottes
2 œufs
persil frais (à convenance)
coriandre fraîche (à convenance)
farine
sel/poivre

Faites cuire les vitelottes avec leur peau 25 min dans de l'eau bouillante salée. Une fois cuites, peler les patates et écrasez les pour en faire de la purée. Ajoutez le beurre fondu, le fromage, le persil, la coriandre et assaisonnez. Mélanger bien le tout et laissez refroidir (le temps que la purée prenne en masse, environ 30 min).

Astuce: Vous pouvez prendre du fromage qui a un peu plus de caractère tel que le beaufort ça doit être encore plus gourmand. De plus faites attention à la quantité de coriandre si vous ne voulez pas que vos croquettes aient un goût de liquide vaisselle. J'ai mis 2 fois moins de coriandre que de persil.

Dans 3 plats différents , disposez la farine , les œufs battus en omelette et les biscottes réduites en poudre pour faire de la chapelure.

Formez des boules de purée dans le creux de la main puis passez les dans la farine puis dans les œufs et pour finir dans la chapelure.

Faites frire les boules dans une friteuse ou bien dans une casserole avec un bon fond d'huile chaude jusqu'à obtention d'une belle couleur dorée puis mettez les boules sur du papier absorbant pour éliminer l'excédant d'huile.



 Déguster immédiatement pour avoir tout le fondant du fromage ! Bon appétit ....


dimanche 21 septembre 2014

Domaine Lou Fréjau blanc 2013


Aillant vécu à 70km de Châteauneuf du Pape les deux tiers de ma vie, je ne pouvais qu'aimer les vins de Châteauneuf ! Des rouges puissants, forts avec des goûts caractéristiques qui ont fait la renommé de ce petit périmètre viticole  (2 vins classés parmi le top 10 mondial selon "Wine Spectator" pour une superficie 36 fois plus petite que le vignoble bordelais).

Quel fut ma surprise quand un couple d'amis de la région est venu me rendre visite à Bordeaux les bras chargés de deux bouteilles de Châteauneuf du Pape ! Merci les copains que de souvenir ! ... Mais, il y a une bouteille de rouge et... une de blanc ! Ils font du blanc aussi ? Bon ben va falloir goûter ça !




Fiche technique:

Millésime: 2013
Cépages: Clairette 55%, Bourboulenc 18%, Grenache 18%, Roussane 6% et Picardan 3%
Degrés: 13,5%
Vin Bio
Adresse de la propriété: www.domaineloufrejou.com
Accord Met-vin: Coquillages

Avis:

Agréablement surpris car je n'ai pas l'habitude de boire des vin aussi sec et "peu fruité" dans le sud/sud-est de la France qui produit en général des blancs bien fruités . J'y ai trouvé un parfum se rapprochant assez des entre deux mer ( c'est pour cela que je le conseil avec des coquillages) bien qu'il soit légèrement plus fruité, il garde beaucoup de notes florales.
Vin très frais, vraiment agréable au nez comme dans la bouche.

Une très belle découverte, à tester

mercredi 17 septembre 2014

Boeuf Luc Lac


Hello à vous jeunes damoiseaux et damoiselles !

Aujourd'hui je reviens à mon premier amour, la cuisine asiatique ! Je pense que c'est ma cuisine préférée ! Thaï, Viet, Balinaise, Japonaise, c'est simple, je les aimes toutes et je n'ai qu'une envie; Aller dans ces beaux pays pour simplement apprendre à cuisiner les VRAIS cuisines asiatiques en regardant les gens préparer dans la rue et en vagabondant dans les marchés locaux pleins de couleurs et de saveurs qui me sont presque ou totalement inconnues.

Comment dire, quand je rentre dans un restaurant asiatique, je suis un peu comme un gosse de 10 ans devant ses paquets de Noël au beaux milieu de toute sa famille;
Imaginez deux secondes .... Le plat arrive devant moi tel un gros paquet cadeaux qui brille de milles feux... je le déballe à l'aide de ma fourchette en me demandant si ce n'est pas la super console dont j'ai toujours rêvé... et là! Fin du suspense! je glisse la première bouchée dans ma bouche tel l'ouverture final du paquet cadeau! Et...je découvre à mon grand regret que c'est encore un pull tricoté par mamie avec cette satanée laine qui gratte ! Merci MAMIE. Et oui ! Les restos asiatiques sont souvent comme les cadeaux de Noël de mamie, ils se ressemblent bien souvent tous et proposent en général la même cuisine uniformisée aux goût des occidentaux. Donc si vous trouvez que le porc au caramel du " dragon d'or " est bon mais pas vraiment différent  de celui du "mékong" c'est que vous n'êtes jamais aller dans un vrai restaurant vietnamien.
Heureusement qu'il y a quand même de bonnes adresses qui vous scotch au plafond dès la première bouchée et qui vous donnent l'envie de découvrir toujours plus de nouvelles saveurs! Celles là il faut les garder précieusement !

Bref, tout ça pour dire que je sais pas exactement orthographier " Boeuf Luc Lac" mais que j'adore ça  et que je souhaite aujourd'hui vous en faire partager ! Alors oui ce n'est pas la recette traditionnelle du Boeuf Luc Lac mais cette recette est facile à faire et ne demande pas trop d'ingrédients exotiques hyper compliqués à dénicher ( sauf peut-être le basilic thaï que l'on ne trouve pas partout) et qui vous ravira les papilles.


Ingrédients pour 4 personnes :


4 steaks de bœuf
800g de riz basmati ou thaï
20 cl de coulis de tomate
1 gros oignon jaune
6 c à s de sauce soja salée
2 c à s de sauce tamari (sauce soja japonaise) on en trouve en grande surface
1 c à s de nuöc mam
2 c à c de sucre
1 c à s de graine de sésame
2 tomates
basilic thaï (avec parcimonie car cela donne beaucoup de gout)
1 gousse d'ail
sel poivre
oignons frits (optionnel)
cacahuètes pilées (optionnel)

Préparation de la marinade la veille:

Dans un plat, préparez la marinade en mélangeant la sauce soja, le tamari, le sucre, l'ail haché les graines de sésame et le basilic ciselé.
Tranchez les steaks en fines lamelles de 0,5cm d'épaisseur.
Laissez mariner les tranches de bœuf pendant 12 à 24h au réfrigérateur.

Le jour même:

Émincez l'oignon et faites revenir les morceaux dans un peu d'huile. Une fois qu'ils sont bien translucides, coupez le feu et réservez les.

Rincez 2 à 3 fois le riz à l'eau froide pour enlever l'amidon et faites le cuire dans l'eau le temps indiqué par le fournisseur.
Une fois cuit et égoutté, versez le riz dans une poêle et faites le revenir 5 min avec le concentré de tomate, les oignons et le nuöc mam et poivrez.

Dans un wok ou une sauteuse bien chaude, faites cuire les lamelles de viande 2 min pour quelles ne sèchent pas trop. Gardez le jus de cuisson pour arroser le riz

Servir les assiettes avec du riz et du bœuf agrémentées de tranches de tomates fraîches . Saupoudrez la viande avec les cacahuètes pilées et le riz avec des oignons frits pour apporter du croquant.

Astuce: Normalement, le plat doit être aussi servi avec de la salade et/ou des concombres et des oignons rouge aigre-doux. Pour faire les oignons aigre-doux, faites mariner la veille les oignons coupés en lamelles dans un mélange de vinaigre de riz et de jus de citron.

Voilà cette recette est fini, et je vous remercie d'être de plus en plus nombreux à me suivre dans mon petit monde culinaire alors à la prochaine et Bon App !





dimanche 14 septembre 2014

Tarte Amandine aux poires


Coucou tout le monde !

Ce weekend, comme  beaucoup de weekend, c'est pâtisserie ! Et oui ! Qui a le temps de faire de la pâtisserie en semaine ? Personne ! Sortir la balance, peser, mesurer, fouetter, pétrir, enfourner, surveiller...( on continu ?) alors qu'on rentre exténué d'une journée bien remplie par le travail, les embouteillages, faire la lessive, s'occuper des devoirs de son môme qui vous ramène sa première sale note de l'année ou encore faire prendre le bain à son nouveau né ( petite dédicace aux copains...) pour au final être épuisé et s'avaler un plat de pâtes au beurre avec des steaks hachés décongelés devant un épisode de "Joséphine ange gardien"!

Bon ok je vous l'accorde, le tableau que je dresse est un peu dramatique, personne ne devrait subir Joséphine mais je suis sûre que pour le reste, bien des personnes s'y reconnaîtront et moi y compris !

Il n’empêche, j'aime le weekend car je peux enfin prendre le temps de faire de la pâtisserie, et en ce mois de septembre les poires sont exquises donc ce weekend, j'ai décidé de vous préparer une tarte amandine aux poires. Comme vous l'aurez bien compris, cette recette est composée essentiellement d'amandes en poudre (Ah bon???) et de poires donc les allergiques aux fruits à coque feraient mieux de passer leur chemin s'ils ne veulent pas finir comme un Bibendum Michelin !

Pour cette recette, j'ai utilisé une pâte brisé achetée directement dans le commerce (Bou !!!!) car j'avais pas le temps de faire décongeler la pâte sablée que j'avais faite, mais je vous conseille d'utiliser une pâte sablée c'est encore meilleur.


Ingrédients pour une tarte de 6 à 8 personnes:

1 pâte brisée ou sablée c'est au choix
2 poires
85g de sucre
20g de farine
20g de maïzena
100g de poudre d'amandes
100g de beurre
30g d'amandes effilées
3 jaunes d’œufs
1 c à c d'amande amer

Ramollir le beurre afin d'obtenir une pommade puis incorporez le au sucre, puis ajoutez les jaunes d’œufs, la farine, la maïzena, la poudre d'amande et ajoutez l'amande amer.

Homogénéisez bien le tout et versez le dans votre fond de tarte.

Coupez les poires en deux puis coupez chaque demi poire en fines tranches.
Disposez les tranches de poires sur votre préparation et saupoudrez votre tarte avec les amandes effilées.

Faites cuire au four 30 min à 180°C

C'est fini ! Vous obtiendrez une jolie tarte à mi chemin entre la tarte aux poires classique et la galette des rois à la frangipane... un délice ! Je vous souhaite un bon appétit et je vous dis à bientôt




mercredi 10 septembre 2014

Tour Bouscassé 2009



Fiche Technique:

Cépages: 40% Tannat, 35% Cabernet Sauvignon, 25% Cabernet Franc
Degrés: 14,5%
Accord-Mets: Viandes rouge

Avis: 

Vin assez fort en goût, mais très parfumé avec des senteurs de fruits rouge.
Personnellement, je l'ai trouvé très agréable à boire et il accompagne à merveille les viandes rouge tel que les tournedos ainsi que le fromage. C'est une bonne bouteille pour un prix correct à boire dès à présent.

Environ 10€ la bouteille à Carrefour.


lundi 8 septembre 2014

Tournedos aux palourdes sauce wasabi et compoté d'oignon au Madiran


Salut tout le monde,

Cette semaine dans le cadre du concours de recette de cuisine Toque en Madiran qui propose cette année un challenge sur le thème "Entre terre et mer" je vous ai préparé un petit plat de ma création mêlant à la fois les produits de la mer et ceux de la terre.
A vrai dire je suis resté un peu perplexe quant à l'idée de faire une recette mêlant viande et produit de la mer car hormis avoir déjà préparer un plat à base de lotte et de chorizo, ma culture de ce type de cuisine est assez limitée. Pour cette recette je suis donc parti sur deux produits que j'adore: la belle pièce de bœuf, riche, gourmande, juteuse et les palourdes qui sont plutôt délicates, parfumées et iodées.

Le vrai challenge pour moi était donc de trouver une histoire à raconter et surtout un lien entre les deux produits. Quelle saveur permettra de lier le tout afin de faire ressortir la quintessence du goût de ces deux aliments ? La réponse, je l'ai trouvé à l'autre bout du monde dans le wasabi ! En effet, cette petite moutarde verte japonaise qui accompagne traditionnellement les sushis peut se marier à merveille avec la viande et le poisson.

Le tout accompagné d'un confit d'oignon aux figues et au Madiran qui apporte une touche de douceur et nous obtenons une jolie recette aux saveurs équilibrées et peu communes.


Ingrédients pour 2 personnes:

Pour les tournedos       Pour les palourdes                                      Pour la compoté d'oignon

2 tournedos                  2 douzaines de palourdes lavées                1 oignon
beurre                           15 cl crème fraîche                                    2 figues
sel/poivre                     1 gousse d'ail hachée                                  1 verre de vin rouge (Madiran)
                                      beurre                                                        beurre
                                     1 c à c de wasabi
                                     ciboulette  
                                     persil
                                   
                                   

Préparation du confit d'oignon:

Émincez un oignon, puis faites le fondre à feu doux 10 min dans une poêle avec 5g beurre.
Une fois les oignons bien translucides, ajoutez la chaire d'une figue et mélangez bien, et laissez cuire 2 min. Déglacez les oignons avec le vin et laissez réduire à feu doux jusqu'à que le liquide soit totalement évaporé. Réservez les de coté.

Préparation de la sauce:

Dans une casserole, faire fondre 5g de beurre puis ajoutez la crème fraîche et le wasabi et mélanger jusqu'à épaississement. Attention le wasabi ça arrache et le but dans cette recette et d'apporter le goût mais pas le coté piquant donc s'il faut, ajoutez la cuillère petit à petit en goûtant au fur et à mesure.
Réserver la sauce.

Pour les tournedos:

Faites fondre du beurre dans une poêle, puis déposez les tournedos. Faire cuire 5 min de chaque coté. Finir la cuisson au four à 160°C pendant 5 min.
Coupez une figue en quart et faites la rôtir dans le jus de la poêle 1 min sur chaque face. Réservez vos quarts pour le dressage. 


Pour les palourdes:

Dans une grande cocotte, faites fondre 10 g de beurre et faites revenir l'ail haché dedans (attention l'ail doit être coloré mais pas cramé). Ajoutez les palourdes et faites les cuire dans le beurre en remuant sans cesse durant 5 min, puis ajoutez 10 cl d'eau et couvrir. Laissez cuire 3 min, la vapeur générée va ouvrir les palourdes.
Ajoutez la sauce au wasabi, mélangez et faites cuire le tout pendant 2 min puis retirez les palourdes.


Ciselez  la ciboulette et le persil et ajoutez les au jus de cuisson des palourdes.
Faites réduire la sauce au wasabi et jus de palourde afin de l'épaissir. Le jus de palourde va diluer le goût du wasabi donc vous pouvez en rajouter si vous ne le sentez pas assez.

Dressez dans l'assiette le tournedos sur un lit de sauce accompagné des palourdes et de la compoté d'oignon avec un quart de figue rôti. Accompagnez le tout d'un bon verre de Madiran "Tour Bouscassé" 2009

 J'espère que cette recette vous plaira, car moi j'ai pris un réel pied à la faire et à la déguster ! Je vous souhaite un bon appétit !







mercredi 3 septembre 2014

Visite dans le jardin d’Eden d’Aurélie



J’avoue que le titre de cette article pourrait porter à confusion dans n’importe quel esprit pervers mais c’est bien de cuisine dont il s’agit dans cette article et pas n’importe quelle cuisine, celle du Paradis d’Aurélie (c’est bon vous voyez enfin le jeux de mot, on pouvoir passer à autre chose maintenant !).

Où j’en étais moi ? J’ai la tête dans les nuages, c’est ça quand on a pas les pied sur terre !

Ah oui ! « Le Petit Paradis d’Aurélie » est un blog créé par Aurélie, jeune blogueuse trentenaire, qui commence à se faire doucement mais surement une place dans la cuisinosphère française grâce à une cuisine simple et sans prétention. Lorraine dans l’âme c’est loin d’être une quiche en cuisine (facile celle là), et pour une amatrice qui le revendique ouvertement, ses recettes sont loin d’être cantonnées à un simple plat de pâtes au beurre. En effet, l'éclectisme culinaire d’Aurélie vous fera découvrir un monde où la cuisine de tous les jours est mise en avant en toute simplicité mais où l’exotisme d’une recette sucrée/salée n’est jamais très loin notamment celle des boulettes de viande sauce à l’ananas  ou des nouilles au beurre de cacahuètes.


Ni chichi,ni photos trop pompeuses, cette maman de deux petits bouts assume ouvertement son coté amatrice pure et dure et désire avant tout de partager avec vous ses recettes de tous les jours, celles qui régalent avant tout sa petite famille.

Ce qui m’a plu le plus chez Aurélie c’est qu’elle ne perd pas de vue l’essence même de la cuisine qui reste,  avant toute les jolies photos et présentations, une histoire de goût et de partage qu’elle essaie d’inculquer au jour le jour à ses enfants. Merci Aurélie de faire ça ! J’en ai marre de voir des parents qui amènent leurs enfants à Macdo dès qu’ils ont la flemme de cuisiner !


Que dire de plus, hormis que j’attends avec impatience ces nouvelles recettes et que je vous incite grandement à aller voir son site : http://leparadisdaurelie.over-blog.com/ ou vous trouverez à coup sur des recettes avec un petit goût de paradis celui du paradis d’Aurélie…

Article rédigé par
Saveurs Gustatives


lundi 1 septembre 2014

Tartelettes aux mirabelles flambées au whisky


Bonjour tous le monde !

Lundi 01 Septembre 2014, c'est la rentré et j'espère que vous avez bien profité de vos vacances car maintenant il va falloir se remettre au boulot bande de feignants ! Vous croyez peut-être que vous allez pouvoir vous la couler douce jusqu'aux vacances de la Toussaint puis réviser un peu au dernier moment pour valider votre trimestre ? Que nenni ! Sortez moi un quart de feuille, je veux nom, prénom, la date, en titre "Interrogation sur les saveurs de saison" et n'oubliez pas la marge latérale pour la correction ! 
Question 1 : Quelle petite variété de prune pousse de fin août à septembre et est principalement cultivée en Lorraine et en Moselle ?
Question 2 : Quelle boisson, à boire avec modération ... , inventée par les Irlandais permit à de nombreuses générations d’Écossais de se réchauffer les bijoux de famille lorsqu'il y avait du vent dans les Highlands? 

Vous avez deux minutes pour répondre ! 

STOOOPPPP ! Rendez moi les copies ! 

Voyons voir ! Paul B, Alain D, Cyril L ont tout bon comme d'habitude 2/2
Les deux du font qui arrêtent pas de chahuter ! Arrêtez de suite ! Sinon je vous envois faire de la cuisine chez des gens qui n'aiment rien et on diffusera les images sur M6 ! En plus vous avez avec les mêmes fautes, moins 0.5 point pour la tricherie ! 1.5/2
Et dernier comme d'habitude le petit Ronald MD... sale cancre ! Et tu rigoles! 0/2 ! Tu es viré, sort de ma classe !

Bon sur ce je vous laisse, il est 16h et demain, c'est le début des grèves scolaires annuelles donc je dois rentrer chez moi pour préparer une recette de tartelettes au mirabelles flambées au whisky .... heu ... je dois aller manifester pour nos droits ! A dans 3 semaines !                                                                                   

           



Ingrédients pour 6 tartelettes:

La pâte sablée :                          La garniture

250g de farine                             120g de mirabelles                                            
25g d'amandes en poudre           25g de maïzena                                  
60g de sucre glace                      25g de de farine                                        
125g de beurre                           6cl de crème liquide ( 15% de MG)
1 œuf                                          6cl de lait
 25g de sucre                              5g de beurre
                                                  3 oeufs 1 c à c de cannelle en poudre
                                                  1 c à s de cassonade
                                                  1 noisette de beurre 
                                                  1 c à c de cannelle en poudre
                                                  3 cl de whisky 

Pour la pâte:

La recette est la même que pour celle des tartelettes à la framboise meringuée avec de la poudre d'amande à la place de la pistache donc je vous invite à vous y rendre grâce à ce lien pour la préparation.

Pour la garniture: c'est une base de clafoutis 

Dans un récipient, mélangez la farine, la maïzena et la cannelle.
Ajoutez les œufs et fouettez le tout. 
Ensuite, versez le lait, la crème et le beurre fondu, mélangez bien le tout jusqu'à obtention d'une crème lisse, puis laissez reposer la pâte 20 min à température ambiante.

Pendant ce temps, coupez vos mirabelles en deux et enlevez les noyaux (si vous voulez les garder entières, c'est possible aussi).
Dans poêle, faites fondre la noisette de beurre avec le sucre et attendre que le beurre roussisse.
Ajoutez les mirabelles et cuisez les pendant 2 min puis ajoutez le whisky et faites flamber 1 min (attention aux sourcils!).
Sortez les de poêle et laissez les refroidir.

Disposez les mirabelles cuites dans vos fonds de tarte précuits, et versez la crème par dessus. 
Enfournez à 180° pendant 25min.

C'est fini ! En attendant un prochain contrôle je vous souhaite une bonne dégustation ! 

PS: La recette que j'ai faite était un peu trop sucré à mon goût donc j'ai rectifier le tir au moment d'écrire ce post. Si vous reproduisez cette recette à la lettre, je suis intéressé par votre avis.




LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...