vendredi 30 janvier 2015

Plat-de-côtes de porc façon pot au feu


Bonjour tous le monde

Je sais pas si vous avez remarqué mais en ce moment ça caille un peu ! C'est peut-être l'hiver qui décide enfin de montrer le bout de son nez. C'est à cette période que j'aime faire les bons plats mijotés bien de chez nous, ceux qui nous rappel les souvenirs d'enfance chez mamie ! 
Un autre aspect aussi agréable des plats d'hiver c'est que leur cuisson longue permet en même temps de chauffer mon appart quand il fait 0°C ... et oui il n'y a pas de petits profits mais là on s'égare du sujet.
Bref... aujourd'hui je vous présente une recette de plat-de-côtes de porc façon pot au feu et j'ai bien dit "façon" car je n'ai pas mis tous les ingrédients nécessaire à la réalisation d'un vrai pot au feu. En effet si j'avais rajouté du jarret de bœuf, un os à moelle et des navets, j'aurais tous simplement appelé ce plat un pot au feu mais là, je n'ai envie de choquer personne !



Ingrédients pour 4 à 6 personnes :

1,2 kg de plat-de-côtes de porc
6 carottes
8 petites pommes de terre
2 poireaux
2 branches de céleri
1 oignon
1 L de bouillon de légume
1 bouquet garni
clous de girofle


Dans un grand fait-tout versez 2 litres d'eau, 1 litre de bouillon et disposez la viande, l'oignon piqué avec 3 ou 4 clous de girofle puis portez à ébullition.
Une fois arrivé à ébullition, laissez mijoter 2 heures à feu moyen en enlevant régulièrement l'écume qui se forme ( c'est le gras de la viande qui remonte ).
45 minutes avant la fin, ajoutez les poireaux, le céleri et les carottes taillés en tronçons de 10 cm ainsi que les pommes de terre entières (perso je ne les pèle pas).

Un fois la cuisson terminée, disposez dans un plat la viande et les légumes. Filtrez le bouillon dans une soupière à l'aide d'un chinois. N'oubliez pas d'enlever les clous de girofle de l'oignon... c'est pas vraiment agréable sous la dent !

Servir bien chaud accompagné de moutarde et c'est tout ! C'est plus long à faire qu'à déguster et c'est encore meilleur le lendemain. Je vous souhaite une agréable journée et bon appétit !







samedi 24 janvier 2015

Coleslaw


Salut !

Aujourd'hui on va pas faire dans le très compliqué, je vous présente la recette du coleslaw.
Le coleslaw quésaco ? C'est une salade typiquement nord-américaine à base de choux baignant dans une sorte de sauce rémoulade. L'avantage de cette recette réside dans sa rapidité de préparation et dans son prix ( ça coûte vraiment pas chère: moins de 2 euros pour 6 personnes).
Cette recette fraîche est idéale pour vos piques-niques (même si c'est pas la saison) ou pour une simple entrée..


Ingrédients pour 4 personnes :

Pour la salade
200 g de choux vert
4 carottes
1/2 oignon

Pour la sauce
5 c à s de mayonnaise
2 c à s de vinaigre de cidre
1 c à s de sucre
2 c à s de crème fraîche liquide
1 c à c de moutarde
sel
poivre

Rappez les carottes et émincez le plus finement possible les feuilles de choux et l'oignon

Dissoudre le sucre dans le vinaigre puis mélangez le vinaigre à la mayonnaise, la moutarde et la crème fraîche.

Incorporez la sauce avec les crudités et laissez au réfrigérateur 1h avant de déguster.

Astuce : D'habitude, j'utilise du choux vert et du choux rouge pour apporter plus de couleur au plat, mais les possibilités sont presque infinies : utilisez des oignons rouges et des pommes granny et votre plat aura un goût plus sucré et une pointe acidulée très agréable ! La seule barrière est votre imagination !

Voilà c'est prêt ! A bientôt pour une autre recette et bon appétit ...

mercredi 21 janvier 2015

Robin in Cigi's World...erland !


Hello Everybody !

Aujourd'hui est un jours un peu spécial car ma chronique "Entretien avec un blogueur" reprend du service ! Après plus de deux mois d'absence et mon dernier post sur le film  #Chef , je n'avais plus touché à cette section du blog qui me tient tant à cœur.

Cette semaine, je vais vous faire découvrir une monde merveilleux ! Un monde où s'enlace et se prélasse les saveurs, l'esthétique, la générosité et la bonne humeur ! Un monde psychédélique qui, à 150 ans près, aurait pu surement inspirer Lewis Carroll lors de l'écriture de son chef d'oeuvre "Les aventures d'Alice au pays des merveilles ". Ce monde c'est celui de Cigi ... !

Suivez votre gros lapinou blanc et ne soyez pas en retard pour cette découverte !

Alors vous vous demander pourquoi cette référence au roman de Carroll alors que j'écris un post pour vous parler d'un blog ? Et bien c'est très simple ! En faite lorsque j'ai découvert ce blog, je n'ai pas pu m’empêcher de penser à ce bouquin car :

Comme Alice...

Je me suis perdu au milieu d'un monde féerique ! Mais un monde où règne un  tas de gourmandises tantôt sucrées tantôt salées mais toujours réalisées avec le plus grand soin et mises en valeur grâce à de superbes photos !
Je me suis retrouvé minuscule face à tout ce talent puis j'ai mangé une part de Flan à la pistache et j'ai senti tout à coup mon envie d'en voir plus... Grandir ! Grandir ! Grandir jusqu'à devenir gigantesque !

Puis au détour d'un chemin, je fis la connaissance de Cigi qui à elle seule peut-être caractérisée par tous les autres personnages d'Alice au  Pays des merveilles !

Comme la Chenille fumant son narguilé...

Elle sait trouver les mots justes pour vous parler de cuisine turc dont sa connaissance est presque sans limite ! Suisse d'origine Turc, Cigdem alias Cigi va vous faire voyager jusqu'aux limites de la mer Noire et vous faire découvrir un monde fait d'épices et de senteurs d'orient.
Érudite jusqu'au bout de la spatule, elle essaye de transcrire ses recettes à la fois en Français et en Turc ce qui peut être perturbant je vous l'accorde mais qui est si généreux à la fois tout comme sa recette du Sü böregi qu'elle affectionne tout particulièrement!

Comme Le Chapelier fou ....

Elle a de l'énergie et de la bonne humeur à revendre et cela se sent à travers ses recettes et les échanges qu'elle affectionne avec les aficionados de sa cuisine qu'ils soient de la famille ou simples internautes comme moi. Cette trentenaire active a du peps et il vous faudra toute votre énergie pour la suivre à travers ses escapades de Food Reporter et les salons culinaires.

Et comme le Chat du Cheshire... elle a un grain !

Un grain de folie qui pétille lorsqu'elle décide d'écrire un peu plus que ses recettes mais cela, je l'ai découvert en échangeant quelques mails lors de la préparation de cet article où j'ai fait la connaissance d'une personne rigoureuse dans ce qu'elle entreprend (comme répondre avec assiduité à toutes mes questions) mais sans jamais négliger l'humour et la sympathie ce que j'ai fortement apprécié !

Néanmoins, le seul bémol que je peux trouver dans ce fabuleux Cigi's World réside dans le fait que pour trouver une recette c'est un peu comme trouver la sortie du  labyrinthe de la Dame de Coeur : c'est un peu la galère ! Là où je suis habitué à trouver un index où je flâne d'une recette à l'autre au grès des titres de plats, dans Cigi' World, je n'ai trouvé qu'une barre de recherche par mots clés qui ne me sert pas à grand chose sauf si j'ai déjà une idée bien arrêtée quant au contenu de ma recherche. Attention Cigi ! Un lecteur de passage pourrait au détour du méandre de tes 270 recettes, tomber sur la Reine de Coeur et se faire trancher la tête !
Mais bon ce qui est à mon sens son principal défaut et aussi son principal atout car si je n'avais pas passé tout ce temps à taper des mots clés au hasard, je n'aurais peut-être pas découvert ce blog fantastique rempli de trésors culinaires et je n'aurais surement pas écrit toutes ces lignes aujourd'hui !

S'il fallait conclure, je dirais qu'avec grand plaisir que je vous invite à vous laisser porter dans ce labyrinthe époustouflant et faites confiance au lapin blanc car même s'il est toujours en retard, il prendra le temps de vous emmener dans le monde merveilleux de Cigi'World !

http://cigis-world.blogspot.ch/

Aller les amis, je vous dis à la prochaine ! Et gardez un brin de folie, ça ne fait jamais de mal !




Article rédigé par Robin du blog Saveurs Gustatives



    

mardi 13 janvier 2015

Roulé de poulet sauce forestière et purée de pois cassés


Salut à tous!

J'espère pour vous que les fêtes se sont passés comme vous l'aviez souhaité et que vous avez bien profité de tous les plaisirs de la table ! Mais maintenant va falloir courir pour éliminer tous les kilos que vous avez pris ! Et oui maintenant c'est sport et salade verte ! ... Non on sais tous que ces bonnes résolutions sont prises le 1er Janvier sur les coups de 10 h du mat quand on pue encore l'alcool devant son verre d'aspirine et qu'on les oublie dès qu'on a complètement décuvé c'est à dire le 2 ou le 3 Janvier en fin d'aprem ( Note à moi même: "Arrêter de prendre mon cas pour une généralité" ).

Non je plaisante, cette année les fêtes ont été softs pour moi mais très plaisantes car même si je n'en ai pas foutu une derrière les fourneaux, j'ai profité à fond des petits plats concoctés par mes proches (d'ou un manque d'activité flagrant pour mon blog durant les fêtes).

Néanmoins, je vais vous présenter une recette que je voulais cuisiner pour le réveillon mais que je n'ai pas pu réaliser car la très chère mère de ma meilleure amie en a décidé autrement et nous a fait un repas de rois nous permettant ainsi de mettre les pieds sous la table sans le moindre effort !
Cette recette était sur le thème du faisan avec deux déclinaisons du même produit : d'une part les filets coupés en lamelles et sautés à la poêle avec une sauce forestière et d'autre part, un roulé de faisan aux morilles bardé de lard. Mais bon ça sera pour une prochaine fois et je remercie au passage la maman d'Aurore pour son faisan sauce forestière qui était à se damner !

Comme le faisan ne court pas les rues, j'ai décidé de le remplacer pas du poulet afin que vous puissiez en profiter tout au long de l'année. Pour cette recette il est préférable de partir d'un poulet entier car j'utilise tout sauf les cuisses et les ailes (les blancs pour la farce et la carcasse pour la sauce). J'ai aussi opté pour des girolles à la place des morilles pour une question de budget (bon sur les champignons séchés comme j'ai utilisé la différence de prix n'est pas flagrante mais en saison, sur des champignons frais, le kilo de morille pique les yeux !). Des abricots secs et des pignons complètent la farce à merveille en apportant du sucré et du croquant ! Accompagné d'une purée de pois cassé, c'est tout simplement trop bon !

On est loin de la salade verte et des bonnes résolutions hein ? Aller c'est parti pour la recette 


Ingrédients pour 6 personnes:

1 poulet (1,4 kg) ou 300 g de blanc de poulet
400 g de tranches fines de lard fumé
400g de pois cassés
2 oignons
50 g d'abricots secs
150 g de girolles réhydratées
20 g de pignons
2 gousses d'ail
500 mL de bouillon de volaille
5 cL de cognac
quelques feuilles de coriandre fraîches
herbes de Provence
huile d'olive 
sel/poivre
huile de sésame (optionnel)

Préparez la purée en cuisant les pois cassés dans les proportions suivantes: 1 volume de pois pour 4 volumes d'eau froide soit pour cette recette 400g de pois cassés dans 1,6 litre d'eau.
Lorsque l'eau arrive à ébullition, laissez cuire 1h15.
Lorsque la cuisson est fini, salez, poivrez et fouettez énergiquement le tout pour obtenir une purée homogène.

Levez les blancs de poulet, enlevez la peau et hachez les. Ôtez les cuisses et les ailes et réservez les pour une autre recette. Garder la carcasse et la peau pour plus tard.

Hachez un demi oignon et les abricots secs et mélangez les aux blancs de poulet hachés. Incorporez à ce mélange la coriandre ciselée, 50 g de girolles coupées finement, les pignons et poivrez le tout. Bien mélanger cette farce de façon homogène.

Sur une feuille de film alimentaire compatible avec la cuisson (ou de l'alu dans le pire des cas), disposez la moitié des tranches de lard verticalement de façon à former un tapis de lard sans espaces (voir photo car je trouve pas mes mots).


Prendre la moitié de la farce, formez un boudin roulez le dans la feuille de lard. Serrez bien le tout en roulant le cellophane en tenant les deux bouts.
Répétez l'opération avec le reste de lard et de farce (1 roulé pour 3 personnes)
Réserver au frais

Dans un cocotte avec de l'huile, faites revenir ensemble pendant 15 min à feu vif la carcasse, la peau, l'oignon et demi restant préalablement émincé, les gousses d'ail écrasées avec leur peau et un peu d'herbes de Provence. Remuez souvent afin que la carcasse grille de partout.
Au bout de 15 min , déglacez avec du cognac et faîtes flamber le tout. Une fois que le brasier s'est arrêté, ajoutez le bouillon de volaille et laissez réduire à feu vif pendant 30 à 40 min.
A la fin de la cuisson, jetez la carcasse et la peau et mixez le reste à l'aide d'un mixeur plongeur. Passez la sauce au chinois afin d'obtenir une sauce lisse. Ajoutez les girolles restantes et continuez à la faire réduire 10 min à feu vif.

Une demi heure avant la fin de la cuisson de de la purée, pochez 20 min dans de l'eau bouillante vos rouleaux de farce encore emballés dans le cellophane.
Enlevez le cellophane et passez les rouleaux à la poêle sans ajout de matières grasses pendant 5 min afin de les faire griller.

Voila il ne vous reste plus qu'à dresser les assiettes en ajoutant quelques gouttes d'huile de sésame sur la purée.

En résumé si vous êtes bien organisés:
Lancez la purée, puis faites vos rouleaux, lancez le bouillon. 30 min avant la fin de la cuisson de la purée, mettez à cuire vos rouleaux.

En résumé si vous êtes très bien organisés et capables de désosser un poulet en moins de 5 min:
Lancez la purée, désossez le poulet, lancez le bouillon. Pendant que les deux cuisent, faites vos rouleaux et cuisez les 30 min avant la fin de cuisson de la purée.
 
Bon la recette parait un peu compliquée comme ça car il y beaucoup de choses à faire, mais si l'on est bien organisé, 1 h 30 suffit pour la réaliser. Bon appétit à tous !

    




vendredi 9 janvier 2015

Galette des rois à la frangipane au cognac


Bonjour à tous et à toutes et bonne année 2015 !

Cette semaine de l'épiphanie est traditionnellement un moment de partage où les enfants tirent les rois sous la table familiale dans des gloussements équivoques qui vous condamnent à porter une couronne ridicule qui fait la joie de vos bambins.

Néanmoins comme vous le savait tous, cette année, la joyeuse galette fût entachée par ce triste événement arrivé dans les locaux du magazine Charlie Hebdo qui causa 12 victimes et des millions d'endeuillés.

Pour une fois je ne ferai pas long car je n'en ai pas envie et je dédie cette recette à la mémoire de ces victimes qui représentent à eux seuls le principal fondement de la république : la liberté d'expression



Ingrédients pour une galette:

120g de beurre
120g de sucre en poudre
120g de poudre d'amande
2 œufs
2 cuillères à café de farine
2 cuillères à soupes de cognac (ou du rhum)
1 cuillère à café d'amande amer
2 disques de pâtes feuilletées
1 jaune d’œuf
sucre glace (facultatif)
1 fève et une couronne =)

Préchauffer le four à 180°C (th 6)
Sortir le beurre à l'avance et le malaxer en pommade, ajoutez le sucre et bien fouettez.
Ajoutez la poudre d'amande, les œufs, la farine, l'alcool et l'amande amer, mélangez jusqu'à obtenir un mélange homogène.
Déroulez un disque de pâte feuilletée, piquez la pâte à l'aide d'une fourchette. Garnissez de la préparation d'amandes, répartissez la uniformément jusqu'à 1 cm du bord.
Déposez la fève et recouvrez avec le deuxième disque de pâte feuilletée.
Dessiner les motifs de votre choix à l'aide d'une pointe de couteau.
Fouettez le jaune d’œuf avec un peu d'eau et badigeonnez le sur votre galette.
Enfournez 30min
Sortez la galette saupoudrez de sucre glace et remettre environ 10min

Bon appétit! C'est encore meilleur tiède !



Vous pouvez aussi consulter d'autre variante sur La galette des rois 

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...